Actualités


  • A RIVEDER LE STELLE soirée d'ouverture de la Scala de Milan le 7 décembre

    "Pour revoir les étoiles", sera la soirée de musique et de danse avec laquelle le Teatro alla Scala, malgré la fermeture des théâtres et la persistance de l’urgence sanitaire, confirme sa soirée d'ouverture. Cette soirée diffusée en directe par la RAI sera retransmise en France le 20 décembre sur Arte.

    Le 7 décembre, vingt-quatre des plus grandes voix de notre temps seront à Milan pour témoigner de leur proximité à un théâtre qui a été le plus touché par la pandémie; mais en plus des chanteurs et des danseurs, des chefs d’orchestre et des artistes de chœur cette soirée sera celle des techniciens, des couturiers, des décorateurs, de tous ces travailleurs qui, après la reprise de septembre, lorsque la Scala a présenté un programme de 66 soirées de spectacle jusqu’au 7 décembre, ont dû suspendre l’activité face à la deuxième vague de Coronavirus qui a investi le monde entier et la ville de Milan en particulier.

    Ce ne pourra pas être, dans ces semaines encore dramatiques, une soirée de fête : mais ce sera une soirée d’espérance et de détermination pendant laquelle la Scala et la Rai améneront dans les maisons des Italiens (mais aussi en France et en Allemagne grâce à l’accord avec Arte, et dans de nombreux autres pays) la valeur de l’opéra et de la danse à travers leurs interprètes les plus connus, en réaffirmant la capacité de l’art à exprimer des sentiments, des passions, de la beauté, et également sa fonction « civile ».

    Le voyage dans l’enchantement du théâtre musical et dans les vérités qu’il sait nous raconter se concentrera sur le répertoire italien, mais inclura aussi des pages de grands compositeurs européens. On commence par des extraits d’œuvres de Giuseppe Verdi pour continuer avec Gaetano Donizetti, Giacomo Puccini, Georges Bizet, Jules Massenet, Richard Wagner et Gioachino Rossini, tandis que les musiques des ballets sont de Pëtr Čajkovskij, Davide Dileo, Erik Satie et Giuseppe Verdi. Les chorégraphies seront celles de Manuel Legris (qui contribue à la soirée avec Verdi Suite, une création en hommage à la musique italienne), Rudolf Nureyev et Massimiliano Volpini.

    Les airs d’opéra et les moments de danse seront reliés et contextualisés par des textes joués par des acteurs, signifiant la continuité entre les arts déjà indiquée par le titre qui reprend "et donc nous sommes sortis pour revoir les étoiles", le célèbre vers par lequel se termine l’Enfer de la Divine Comédie, à l’occasion du sept-centième anniversaire de la disparition de Dante Alighieri.

    À l’invitation de la Scala ont répondu les chanteurs Ildar Abdrazakov, Roberto Alagna, Carlos Álvarez, Piotr Beczala, Benjamin Bernheim, Eleonora Buratto, Marianne Crebassa, Plácido Domingo, Rosa Feola, Juan Diego Flórez, Elīna Garanča, Vittorio Grigolo, Jonas Kaufmann, Aleksandra Kurzak, Francesco Meli, Camilla Nylund, Kristine Opolais, Lisette Oropesa, George Petean, Marina Rebeka, Luca Salsi, Andreas Schager, Ludovic Tézier, Sonya Yoncheva. Tous les artistes qui ont collaboré par le passé avec le Teatro alla Scala en participant à différentes productions.

    Pour la partie dédiée au ballet, qui sera dirigée par Michele Gamba, sont attendues l’étoile Roberto Bolle, les premiers danseurs Timofej Andrijashenko, Martina Arduino, Claudio Coviello, Nicoletta Manni et Virna Toppi et les solistes Marco Agostino et Nicola Del Freo.


  • MARIA CALLAS : UNE PASSION, UN DESTIN par ALAIN DUAULT. Retrouvez la vidéo de cette conférence (réalisation Gilbert Thomasset) dans notre rubrique VIDEOS


  • AKHNATEN de Philip Glass retransmis sur le site de l’Opéra Nice Côte d’Azur https://www.opera-nice.org et sur le site de la Ville de Nice https://cultivez-vous.nice.fr à partir de vendredi 20 novembre à 16 heures

    Akhnaten sera retransmis sur le site de l’Opéra Nice Côte d’Azur https://www.opera-nice.org et sur le site de la Ville de Nice https://cultivez-vous.nice.fr 


    C'est grâce au courage et à la détermination du Directeur Général de l'opéra de Nice Bertrand Rossi et ses équipes que les répétitions et la représentation unique de cet opéra prévu en ouverture de saison lyrique de l'Opéra de Nice ont pu se dérouler.

    Le confinement prononcé alors que les répétitions étaient presque terminées Bertrand Rossi décida néanmoins de continuer ce projet qui déjà avait commencé dans des conditions hors-normes
    En raison des restrictions de déplacement dues à  la crise sanitaire et d’un commun accord Mme Lucinda Child - metteure en scène et chorégraphe de l’ouvrage - la Direction de l’Opéra de Nice avait décidé de mettre le numérique au cœur de la création artistique en faisant de cette production un véritable exploit pour les équipes artistiques et techniques.
    En effet, et c’est une première dans l’histoire des spectacles lyriques en France, c’est par visioconférence assurée sur grand écran que Lucinda Childs a mis en place ce grandiose spectacle scénique qu’est Akhnaten.



    La génèse de l'ouvrage :

    Quand Philip Glass, considéré comme l’un des compositeurs contemporains les plus influents du siècle, décide de consacrer plusieurs opéras à de grandes figures de l’histoire, Akhnaten (Akhenaton en français), s’est imposé à lui avec évidence.
    Ce pharaon est, en effet celui qui parvint, pendant quelques années, à imposer le premier monothéisme de l’histoire en faisant du dieu soleil l’unique divinité de l’Egypte.
    Créé en 1984, Akhnaten vient clore une trilogie d’ouvrages inspirés de grandes personnalités ou de grands moments de l’histoire, les deux autres titres étant Einstein on the Beach (1976), consacré à l’itinéraire du célèbre physicien, et Satyagraha (1980) lequel retrace le combat du Mahatma Gandhi.

    Utilisant des textes de l’époque, dont un poème du pharaon lui-même, Akhnaten parcourt le règne du monarque, aussi brillant qu’original, depuis son accession au trône après la mort de son père Aménophis III, jusqu’à sa chute. L’oeuvre recèle quelques moments phares de la musique minimaliste, comme la géniale scène du couronnement.
    Réunissant chant, danse et musique, Akhnaten était l’occasion de commencer la saison lyrique sous les meilleurs auspices.
    La mise en scène et la chorégraphie sont signées de l’immense Lucinda Childs, une fidèle de la première heure de Philip Glass puisqu’elle elle dansait déjà lors de la création d’Einstein on the Beach !
    La musique est servie par l’Orchestre Philharmonique de Nice placé sous la direction de Léo Warynski, l’un des grands spécialistes de la musique de notre temps.

    Distribution : 
    Direction musicale Léo Warynski                  
    Mise en scène et chorégraphie Lucinda Childs                             
    Scénographie et costumes Bruno De Lavenère                                       
    Lumières David Debrinay
    Vidéo Étienne Guiol       

    Akhnaten Fabrice Di Falco
    Nefertiti Julie Robard-Gendre
    Reine Tye Patrizia Ciofi
    Horemhab Joan Martín-Royo
    Amon Frédéric Diquero
    Aye Vincent Le Texier
    Amenhotep (rôle parlé) Lucinda Childs

    Six filles d’Akhnaten Karine Ohanyan, Rachel Duckett*, Mathilde Lemaire* Vassiliki Koltouki*, Annabella Ellis *, Aviva Manenti *

    Avec la participation des danseurs du Pôle National Supérieur Danse Rosella Hightower
    *Artistes du CALM, Centre Art Lyrique de la Méditerranée


  • Fete Nationale Monégasque jeudi 19 novembre et interview de Jean-Louis Grinda à retrouver sur https://youtu.be/biOwWtKjdAA

    Jeudi 19 novembre : Fête Nationale Monégasque.
    Pour l'ensemble des manifestations prévues pour cet événement et qui ont pu étre maintenues par la direction de l'Opéra de Monte-Carlo, retrouvez l'interview très intéressante de Jean-Louis Grinda directeur de l'Opéra de Monte-Carlo et son regard pertinent sur la culture en temps de pandémie :
    https://youtu.be/biOwWtKjdAA


  • UN NOUVELLE AVENTURE POUR NOTRE BOURSIERE LA MEZZO SOPRANO HÉLOÏSE MAS INSTIGATRICE D'UN PROJET MULTIMÉDIAS

    Héloise Mas familière des projets transversaux tente à présent une aventure imposante en se lançant dans la réalisation d’un projet multi-médias pour attirer de nouveaux publics vers la Musique Classique, avec un format nouveau, une musique de très grande qualité, un scénario palpitant et des visuels attractifs.

    Elle a su s’entourer pour l’occasion d’une équipe musicale et artistique faisant référence - Laurence Cummings (chef d’orchestre/directeur musical), Adrian Butterfield (directeur musical associé), le London Handel Orchestra, Gabriel Grinda (réalisateur) ainsi que son équipe, Olivier Vannieux (directeur de label) ainsi que de nombreux artistes, créateurs et techniciens.

    Anachronistic Hearts - Les coeurs Anachroniques, comme le dit si joliment le réalisateur, Gabriel Grinda, a pour objet de « faire descendre la musique classique et l'Opéra de la tour d'ivoire où ils sont trop souvent relégués,et de les porter sous le regard de nouveaux publics qui ne s'y seraient pas forcément intéressé ».

    Ce projet va se concrétiser par un album sous le label « Muso », contenant des airs et extraits d’oeuvres de Haendel interprétés par Héloise Mas mezzo-soprano et le London Handel Orchestra sous la direction de Laurence Cummings 

    Ces airs et extraits musicaux ont été sélectionnés et articulés avec soin pour permettre, au fil de l’album, et de un ou plusieurs courts métrages consecutifs de suivre le parcours émotionnel du personnage principal Matilda Greenwood, dans une intrigue et un scénario imaginés à la maniere d'un film de science fiction, d'aventure et d'action.

    Les épisodes seront à suivre telle une passionnante série.

    Le teaser est à découvrir dans notre rubrique "Video" et quelques images de ces courts métrages à retrouver dans la galerie "Photos"


  • ANNULATION DES SPECTACLES DE L’OPÉRA DE NICE : LES PRÉCISIONS DE SON DIRECTEUR GÉNÉRAL BERTRAND ROSSI

    Chères spectatrices, chers spectateurs,

     

    Suite à l’annonce de ce nouveau confinement, l’Opéra Nice Côte d’Azur doit fermer ses portes au public et suspendre toute sa programmation jusqu’à la fin du mois de novembre.

    Ainsi que nous le proposions déjà au printemps,  vous pourrez obtenir le remboursement des billets acquis pour les spectacles annulés. Nous vous informerons dès que possible sur les modalités de remboursement.

    Certains d'entre vous ont déjà exprimé le désir de soutenir l’Opéra de Nice en faisant don de la somme payée. Je les en remercie chaleureusement et invite chacun à considérer cette possibilité.

    Je voudrais aussi remercier nos mécènes pour leur soutien fidèle.

    Notre Théâtre est fermé au public mais il reste ouvert grâce au numérique.

    Nous allons continuer à vous accompagner en musique durant ce confinement en vous proposant une programmation virtuelle avec des spectacles, opéras et concerts sur le site « Cultivez-vous » de la Ville de Nice et sur notre site de l’Opéra.

    Ainsi, les concerts symphoniques dirigés par Lionel Bringuier des 13 et 14 novembre ainsi que les concerts du « Cycle Beethoven » seront filmés et retransmis.

    La production d’Akhnaten a été enregistrée et vous sera elle aussi proposée en lecture depuis les mêmes sites.

    Mais comme rien ne remplace la magie du spectacle vivant, cette magnifique production sera à nouveau programmée la saison prochaine.

    Au nom de toutes nos équipes, je vous dis « à très bientôt » !

    Prenez bien soin de vous et des vôtres.

     

    Bertrand Rossi
    Directeur général


  • ANNULATION de la conférence de Patrick Poivre d'Arvor samedi 28 novembre

    CONFERENCE ANNULEE EN RAISON DE LA PANDEMIE


  • Souscription pour l'ouvrage " Minna, Mathilde, Judith & Cosima", une autre tétralogie wagnérienne

    Dans le cadre du 10ème anniversaire de la création du Cercle Richard Wagner Rive Droite, souscription pour l'ouvrage de Philippe Olivier, prologue Yves Courmes, chronologie Samuel Tastet " Minna, Mathilde, Judith & Cosima", une autre tétralogie wagnérienne
    Tarif préférentiel pendant la souscription, bon sur demande


    Plus d'informations : Bon de commande.pdf